Septembre 2012 - Fiches montagne, présentation d'Aérodyne et arrachage de moquette.

1er Septembre:
De moi à Papa, Julien et Jean-Claude:
 Je sais pas pour vous, mais moi les fiches AFPM je les trouve pas super opérationnelles. Alors pourquoi ne pas les refaire sous un format plus synthétique pour qu'elles puisse être sous nos yeux en approche comme pour les pros? hein?Je vous le demande.
 Pour le Jojo c'est facile, il n'y a qu'à utiliser le présentoir à cartons d'atterrissage et pour l'oncle une pince (technologie déjà largement utilisée dans son SkyRanger).
 Voici en pièce jointe le format que je propose d'utiliser. Je serai sensible à vos remarques d’améliorations si elles sont fondées : )


 Après validation par la famille Peuzin, je vous propose même de le mettre à disposition des internautes par téléchargement à partir du blog.
La bise.

De Julien:
Bonne idée daddy

De Papa:
 excellente idée, fils.
Je te suggère d'en faire quelques unes avant de publier, histoire de voir si ça se prête bien à tous les cas possibles.

2 Septembre:
De Jean-Claude:
Bien vu Neveu,
J'ai l'habitude de reporter sur ma tablette de genoux ( quand j'y pense!)  le même genre d'infos nécessaires et suffisantes pour ne pas avoir à manipuler les fiches AFPM qui ne sont pas très pratiques en effet . Mais j'adopte bien volontiers  ton idée de carton ( associée à la technologie pince - à laquelle il faut ajouter les serre-joints) à la seule réserve que j'aimerais  bien voir figurer sur ledit carton le rappel du sens du circuit ( MG ou MD).
La bise aussi

 Autant pour moi , j'ai encore parlé trop vite , je n'avais pas remarqué le petit signe en L inversé en haut à droite qui indique le sens du tour de piste .  Les Peu du nord sont  prêts pour les essais de qualifications ( Les normes sont légèrement différentes dans le nord).

3 Septembre:
De Papa:
Petit pb de QFU pour Clamensane!
je suggère de mentionner le qfu atterrissage sur la vue de profil. En général, la plateforme permet de lever le doute, mais dans le cas de Clamensane, c'est moins évident.
bises....

4 Septembre:
De moi:
 Ce qui permet de lever le doute sur le QFU atterrissage, c'est que la piste en noir dépasse du cercle gris de ce coté ci, comme sur la carte abossy. Dites moi si c'est suffisant ou assez évident, sinon je peux cercler le qfu en question.
 Pour info, la pente piste que j'indique est la pente moyenne sur toute la longueur, dans une optique "perfos", mais ce n'est pas la pente en entrée de piste que je devrais peut-être faire figurer, mais on perd en simplicité...avis?
 Question pour les Peu du nord, est-ce que le format vous convient (long rectangle horizontal) où est-ce que vous préfèreriez une présentation différente pour l'utilisation de pinces? Je peux envisager 2 format différents.
 J'envisage des mises à jour à notre main en ce qui concerne les particularités (cadre en bas à droite), donc il ne faudra pas hésiter à me faire des retours, mais ces fiches ne doivent contenir que des données opérationnelles essentielles à l'approche.
 Les fiches AFPM continuerons bien sûr à servir en préparation de vol vu la somme d'informations qu'elles contiennent.
 Pour autant, vous avez pu constater comme moi la lenteur de mise à jour et parfois l'obsolescence des fiches AFPM pour certaines informations. Devant ce constat, j'envisage de créer un fichier associé à chacune de mes fiches pour les informations à caractère non opérationnel, mais pratiques, comme par exemple les coordonnées d'un restaurant à proximité. Faites moi des retours pour que ce soit vivant.
Bonne journée à tous.

Plus tard:
 Je vous propose les améliorations suivantes:
-Pour tenir compte de la remarque de papa sur l'identification des QFUs, le qfu décollage est inscrit en plus petit.
-Pour tenir compte de la remarque de Jean-Claude, qui a peut-être parlé trop vite, mais qui, ce faisant, a identifié un problème de visibilité, j'ai dessiné le Tour de piste (Tdp). Cela ne surcharge pas outre mesure.
-J'ai déplacé l'altitude terrain dans le cadre Tdp pour réorganiser et augmenter la surface disponible pour le cadre "info et consignes".
-Comme proposé, j'ai ajouté la pente en entrée de piste dans le cadre "caractéristiques de piste", paramètre important pour choisir sa vitesse en finale.
-J'ai ajouté la date de mise à jour.
-Je vous propose un format type carnet avec, au choix, une bande blanche en haut ou sur le côté pour tenir la fiche avec une pince.





De Jean-Claude:
 Bonne idée de cercler le QFU atterrissage ( pour les vieux). Le format rectangle horizontal  me convient.
Une info pratique(?) pour Mens : village à 20' de marche, restaurants , bistrots , bar à putes - non là je déconne.
problème, avion non protégé des promeneurs ( mais personnellement, jamais eu d'ennui)
Bons vols 
JC

Encore JC:
 Je pense que la pente moyenne ( ou le dénivelé total) est  une info essentielle,  mais qu'il faudrait  donner une "indication d'inhomogénéité" de la pente au moins de façon grossière et symbolique par le dessin du profil ( ce qui ne prend pas plus de place). C'est en tous cas mon avis et je le partage entièrement.

De moi:
 Je suis bien d'accord, mais regarde d'un peu plus près les fiches que je t'ai envoyées et tu verras que c'est le cas!

De Papa:
Très bien comme ca, fils. Tu peux (si besoin) gagner un peu de place en réduisant la taille des coordonnées, qui ne sont pas une info "operationnelle".

 Strobes:
A propos des strobes, je monte une manipe optique pour trancher.
Je vais commander une photo diode et des filtres gris que je vais installer dans une chambre noire.
Il faut aussi que je prevois un peu d'electronique pour enregistrer les impulsions, et simuler le temps de réponse de l'oeil.
Aussi, il faut commander (électroniquement) le strobe à led.
Ca va prendre un peu de temps, je t'enverrai des photos du banc dès que possible.
bises

De moi:
 Bien reçu pour la taille des coordonnées, c'est à cause de notre vieux GPS Garmin 100 avec lequel il nous est arrivé de devoir rentrer à la main les coordonnées des altisurfaces en vol. L'argument est recevable pour la taille que je vais diminuer.
 Bravo pour les manipes strobes, je vois que tu n'as pas perdu le feu sacré, tu nous feras un bel article et je suis sûr que ça intéressera Matthieu Barreau pour son prochain colloque aéronautique.

De Papa:
Huile:
 J'ai oublié de te parler du jojo à propos de l'huile.
 Mon idée était de regarder (avec ce superbe endoscope que j'ai acheté il y a 3 ou 4 mois!) l'état de surface des cylindres.
 Ce que j'ai fait. Mais j'ai rien compris à ce que j'ai vu!!
C'est une petite caméra en liaison usb à mon portable. Diamètre 11 mm au bout d'un flexible, avec éclairage led intégré.
 Je pense que mon problème d'interprétation est lié à l'éclairage dont je ne peux régler que l'intensité. Pas d'orientation.
 J'envisage donc de refaire cette manipe avec éclairage indépendant.
 Éventuellement en utilisant les 2 trous de bougies.
Si ça t’intéresse...

De moi:
 Bien sûr que ça m’intéresse, quand on peut mettre les mains dans le cambouis !
 Dernière mouture fiches montagne après la remarque du père.
 Anything else?

4 Septembre:
De Jean-Claude:
 je les ai reçues juste après l'envoi de mon message!  C'est parfait!

6 Septembre:
De Thierry (fils de JC, pilote ULM également):
Hello à tous,
 Juste trouvé ça par hasard. Vu les gains de poids annoncé sur les roues et roulettes, je me permet de vous l'envoyer pour votre SpeedJojo.
 En plus, c'est français et c'est à Gap!
 http://www.beringer.fr/cat/catPlaneFr.pdf

7 Septembre:
De moi:
T'as reçu le mail de Thierry je pense? Je connaissais l'existence de cette boite à Gap et ma disais qu'il faudrait aller les voir. Je pensais pas gagner du poids mais ça pourrait aussi résoudre le problème des pneus fuyards et avoir des freins plus efficaces. J'irais bien les voir pour leur demander un devis pour nous.
 Qu'est ce que t'en penses ?

8 Septembre:
De Papa:
 Allons les voir. Peut être un plan foireux avec le nord ?

De moi:
 Suis dispo cette semaine, on pourrait aussi faire un peu de montagne eh eh!

10 Septembre:
De Matthieu Barreau (IUT Cachan)
 Salut Frédéric
 Ci joint pour ton info personnelle (avant de mettre en ligne j'aimerais compléter/corriger les calculs de centrages), le fichier de suivi des masses pour restauration de mon Minicab.
 Je vois que tu es en recherche de légèreté, comme moi, donc les données recueillies peuvent t'intéresser.
Amitiés

De moi:
Salut Matthieu,
 J'espère que tu n'es pas tout seul pour abattre tout ce bouleau. On se dit qu'on doit pouvoir gagner du poids sur chacun des postes que tu as identifié, ne serait-ce que quelques grammes. As tu une idée de ce que tu veux gagner au total?
 Pour notre Jojo, nous n'avions évidemment pas le courage de le démonter entièrement pour tout peser.
 Peut être le jour ou il faudra le restaurer...
 Pendant notre recherche pour alléger nous avons constaté qu'il est souvent possible de gagner du poids, mais qu'il fallait qu'il y ait une certaine rentabilité, car le budget n'est pas illimité. Nous n'avons pas défini de prix au kilo maximum, car parfois on obtient des améliorations d'un autre ordre, par exemple des freins plus légers mais aussi plus efficaces. Il faut donc arbitrer et ne pas se précipiter, tout peser (c'est le cas de le dire) avant de décider.
 En parlant de freins, je vois que tu as du Beringer sur le Minicab, en es tu content? On va sûrement aller voir l'entreprise très bientôt.
Bon courage pour la suite.
Amitiés
Fred

De Matthieu:
 salut Frédéric.

Je suis tout seul mais ma démarche est intéressée : je compte bien un jour concevoir un appareil de mon cru et pour ce faire le concepteur doit constituer une base de données technique.
La plupart du temps c'est assez facile à faire : rien de plus simple que de peser un entoilage que l'on vient de "démonter", de faire des photos de toutes les étapes de restauration etc .... Le problème c'est que personne ne le fait. 
Heureusement il y a quelques amateurs comme toi qui font du bon boulot. :-)

Parfaitement d'accord avec toi sur les choix à faire entre masse/budget/simplicité. 
Comme tu peux le voir sur mon fichier excel, il y a deux tableaux : 
- Masse et centrage du Minicab d'origine (tel que je l'ai acheté cet hivers). La fiche de pesée donnait 346 kg à vide, moi après avoir tout pesé j'ai trouvé 339 kg.

- et masse et centrage de mon futur minicab (il faut s'en préoccuper des le début car des modifs de restaurations peuvent faire varier le centrage).

Pour ma restauration, je compte gratter un maximum de masse car :
- je souhaite installer un démarreur et un alternateur absents sur le moteur d'origine
- je vais repasser en 65 cv au lieu du 90 cv monté sur l'avion que j'ai acheté et si je veux conserver des perfos en monté pas trop ridicules il faut absolument réduire la masse.


Mon objectif réaliste c'est 300 kg de masse à vide.
dans l'état actuel des choses je suis arrivé à 310 kgs, en virant par exemple 12 kgs de moquette !!!!!.
Je n'ai pas encore de Beringer car c'est une simulation à partir des masses annoncées sur leur catalogue. (j'ai rencontré au salon ulm les Beringers et les infos publiées sont justes car j'étais venu vérifier avec mon Peson :-)
Les roues beringer sont (très) chères, mais honnêtement du point de vu du prof de conception mécanique, c'est très pro. Dans le milieu de la moto ils sont reconnus pour leur expertise de freinage. 

On trouve aussi des roues Matco, pas trop chères et pas trop lourdes.

Mon avion idéal serait un MINICAB/SUPERCAB de 250 kg à vide maxi, équipé d'un moteur de 65cv (par exemple sur base VW, éventuellement réductée : le moteur le moins cher du monde), train classique fixe, cote à cote légèrement décalé.

Mais avec 10 m² de Sa et 65 cv, pour monter un peu il faut être léger !

amitiés

De moi:
 La réponse de Matthieu me fait sourire, c'est la première fois que je vois un utilisateur diminuer la puissance de son avion, c'est néanmoins parfaitement en accord avec les principes défendus par les promoteurs d'Inter Action. J'ai bientôt terminé de lire les 2 "pavés" qu'il m'a envoyé, qui sont une mine d'informations d'un très haut niveau. Je vais pouvoir les passer au père pour qu'on en discute.

 Nous sommes allé ce matin au hangar avec le père pour regarder dans les cylindres du moteur avec son endoscope. On voit bien le rainurage des cylindres qui sert à garder de l'huile sur les parois, mais par contre on a pas pu voir les soupapes, même avec le petit miroir fixé au bout de l'endoscope, pas assez de lumière. Visiblement il faudra faire un petit travail d'adaptation si l'on veut que ça serve.
 On voulait aussi mesurer les compressions et les comparer avec les mesures que nous avions faites moteur neuf, mais le compresseur n'était pas disponible ce matin. On le fera une autre fois.
 Papa en avait marre de voir de l'huile sur son avion, alors on a vidangé la 80 puis remis de la 15W50 Total Aéro DM.
 Demain c'est prévu beau temps, les Peuzin du nord ne sont pas disponibles mais nous irons voler quand même. On va essayer de faire quelques altisurfaces dans la matinée avant que ça chauffe trop, puis nous irons déjeuner à Gap et visiter l'entreprise Beringer l'après midi, pour voir si on peut adapter leur matériel sur notre avion.

11 Septembre:
De Matthieu Barreau:
 en réponse à ton dernier billet sur ton blog :
- A propos des deux "pavés" : Les actes des colloques de 2005 et 2011 regroupent les publications des exposés présentés lors des deux colloques. http://inter.action.free.fr/biblio/biblio.html

J'ai fait un gros effort (1000 h de travail !!) d'illustration et j'ai essayé autant que faire ce peu d'inciter les auteurs à faire des efforts de pédagogie : "Les intervenants doivent garder à l'esprit le niveau scientifique restreint de notre auditoire que nous souhaitons  le  plus  ouvert  possible.  Ils  devront  donc  faire  un  effort  de  pédagogie.  Privilégiez  la transmission des savoirs et savoirs-faire directement opérationnels par les concepteurs-constructeurs amateurs plutôt que les grandes généralités"

Je crois que les auteurs ont joué assez bien le jeu et, les illustrations de mon ami Sébastien aidant, les articles me semblent sympas à lire.

J'ai aussi beaucoup insisté sur la méthode expérimentale (voir l'introduction du colloque):
---------------------------------------------------------------------------------
"    INTRODUCTION, TOUS LES ÉTATS DE L’AÉRONAUTIQUE :     « PLAIDOYER POUR UNE DÉMARCHE EXPÉRIMENTALE » 
Ce   colloque   rationnel   rassemble   les   passionnés   d’aviation   légère   et   plus   généralement d’aéronautique,  grâce  à  l’organisation  conjointe  de  l’Association  INTERACTION  de  Strasbourg,  de 
l’association AERODYNE, de l’I.U.T. de Cachan et de l’Université PARIS XI sud.  
Nous souhaitons tout au long de ce colloque faire la part belle à : LA DÉMARCHE EXPÉRIMENTALE. 
Pourquoi ?  
La démarche expérimentale permet aux humbles en sciences, aux amateurs 1 , d'accéder à  un  haut 
niveau de compréhension physique des phénomènes. 
Face  à  l’expérience  qui  réussit  (rarement)  ou  qui  échoue  (beaucoup  plus  souvent),  l’amateur 
s’interroge, se questionne, et commence un processus de réflexion qui le conduit à se poser les bonnes 
questions. 
Il  peut  alors  rechercher  les  réponses  et  améliorer  sa  compréhension  physique  en  étayant  ses 
connaissances    par    la    théorie    que    l'on    trouve    dans    la    littérature.    Savoirs    théoriques    et 
expérimentations pratiques sont les deux mamelles qui nourrissent le concepteur en devenir. 
Il faut donc prôner un retour à l'expérimentation. Et pour ça, il faut montrer que l’expérimentation 
est  simple  à  mettre  en  œuvre.  Trop  souvent,  les  concepteurs  amateurs  se  laissent  séduire  par  les 
sirènes de la méthode numérique, qui, certes puissante comme outil d’optimisation, se révèle parfois 
dangereuse par la non-maîtrise, par l’utilisateur, des ordres de grandeur des résultats. De plus, cette 
dernière permet difficilement l’accroissement du sens physique. 
  
Comme  nous  le  disions  en  2005,  l’avion  léger  est  l’un  des  rares  véhicules  à  pouvoir  encore  être 
pensé,  conçu,  développé  et  fabriqué  par  une  seule  personne,  possédant  une  vision  globale.  Cette 
chance  que  possède  l’amateur,  il  ne  faut  pas  la  gaspiller  par  de  l’à-peu-près,  des  errements  ou  des 
grossières fautes de conception.  
Nos Perfide-Albionnais préférés usent de la phrase : « Physics don’t lie 2  » pour rappeler tel l’esclave 
romain  projetant  de  la  cendre  sur  la  tête  de  l’Imperator  triomphant :  « Memento  te  hominem  esse  », 
« Souviens-toi que tu n'es qu'un homme ».  
Cette humilité devant les lois de la Physique, seul l’adepte de la Méthode Expérimentale en perçoit 
véritablement  la  portée.  Le  sens  physique  infuse  son  esprit,  se  structure  avec  la  théorie  et  se 
transcende dans ses réalisations. 
Matthieu BARREAU, juin 2011 (A.D MMXI). 
                                                        
1  Au sens noble & étymologique du terme : Amateur, celui qui aime. 
2  La physique ne ment pas, (les faits sont têtus). "
--------------------------------------------------------

Bon, d'accord c'est un peu lyrique, mais ça transcrit assez bien ce qui anime mon travail.
Je me passionne pour la méthode expérimentale, c'est à l'origine par exemple de la rubrique "Labo aéro" du site d'inter action, ou j'essaye de recenser des visualisations de phénomènes aérodynamiques, 

également à l'origine de la construction de souffleries à fumées à l'IUT de Cachan (voir par exemple le blog de mon association d'étudiants AERODYNE 

D'essais de longerons avec Colomban etc ..


cette année nous allons refaire un essai de flexion statique de longeron de luciole MC30 et un essai aérodynamique d'aile de Luciole dans la soufflerie EIFFEL à Paris.
Notre association est à la recherche de financement pour ces essais : Avis aux lecteurs de ton blog :-)

MINICAB:
 Effectivement, je vais diminuer la puissance installée sur le Minicab, ou plus exactement je vais revenir au standard de 1950.

65 cv c'est normalement largement suffisant pour emmener deux personnes et 4 h de pétrole.

bon évidement on obtient pas de performance ébouriffantes mais si l'avion est très léger (510 kg en charge 300 kg à vide) on décolle et on se pose court et on monte suffisamment vite (en tout cas pour moi qui vole en Beauce :-), en montagne on fait du vol a voile.
La véritable performance de ces avions (Minicab, Jodel D112 etc ....), c'est l'économie d'utilisation !


Salut & Fraternité
--
Matthieu BARREAU
Professeur agrégé de mécanique
IUT de Cachan, Dpt GMP
9 av. de la division LECLERC
94234 Cachan
01 41 24 11 00
matthieu.barreau@u-psud.fr
http://aero.dyne.free.fr
http://aerodyne-cachan.blogspot.com/
http://barreau.matthieu.free.fr
http://inter.action.free.fr

De moi:
 La passion déplace des montagnes, merci Matthieu pour cette belle présentation de tes associations, j'espère que les lecteurs de ce blog auront envie d'en savoir un peu plus ou deviendront de généreux donateurs intéressés d'Aérodyne.
 Plus encore, je recommande à ceux qui travaillent seuls dans leur coin ou dans l’anonymat et qui obtiennent des résultats expérimentaux d'en parler à Matthieu qui entend fédérer un peu toutes les énergies.

 Minicab:
510 kg et 65 cv, cela nous fait 7,8 kg/cv, c'est exactement le même rapport que le SPEEDJOJO.

Activité montagne et visite des ateliers Beringer:

 Hier était une très belle journée calme pour la montagne. Nous avons décollé de Cannes à 9h30 pour Clamensane, qui comme chacun sait, est sensible à l'aérologie et qu'il vaut mieux visiter le matin.


 Nous avons été rejoint par un PA18 suisse conduit par 2 forts sympathiques pilotes en maraude chez nous pour la semaine.












 Nous avons décidé de faire un bout de chemin ensemble et de poursuivre sur la Colombe d'Eyguians puis Grand Terrus à l'ouest immédiat de Serres.


 Malheureusement, à Grand Terrus, une erreur d'appréciation de notre part nous a fait toucher un piquet de clôture du bout de l'aile. Il y a des dégâts et du boulot de réparation en perspective.
 Grâce à nos nouveaux amis suisses (qui sont toujours très bien équipés, comme leurs couteaux) nous avons pu faire une réparation de fortune au scotch armé.
 Après évaluation et force grattage de tête nous considérons que la réparation définitive peut attendre l'immobilisation de cet hiver.
 On est quand même pas bien content.

Nous avons poursuivi sur Gap pour déjeuner et voir les ateliers Beringer.


 A Gap il y a eu une véritable invasion d'ULM allemands et nous nous consolons en regardant le résultat de la collision au sol de 2 Dymona dont l'hélice de l'un a tranché le winglet de l'autre (quand on vous dit que ça sert à rien !)









Après la visite chez Beringer , dont je vais vous causer juste après, nous sommes rentrés chez nous, non sans un petit arrêt à Valberg pour prendre le café.
Ce terrain est aussi beau et propre que le golf qui le jouxte.






Beringer:
 Accueil très chaleureux par Rémi et Claire, les enfants de la famille Beringer.
 Nous avons pu toucher, voir, c'est du très beau matériel anodisé rouge.
 Cela dit, il n'existe pas de kit simple pour rétrofiter un Jodel et c'est tout de suite du lourd, car il faut souder de nouvelles fusées sur les tubes de train pour pouvoir installer le système Beringer.
 Notre système de freinage actuel est hydraulique à tambours, mais les maitres cylindres actuels ne sont pas compatibles à priori, ce qui veut dire qu'il restera à faire un travail d'adaptation non négligeable sur cette partie.
 Gain de poids possible de 2 à 4 kg en changeant roues et freins.
 Devis personnalisé: 3200 euros comprenant 500 euros de soudure chez Chabord, 2 roues tubeless avec pneus, 2 maitres cylindres, 2 freins à disque, 1 limiteur de pression, durites, réservoir...

 Cela nous fait pas loin de 1000 euros du kilo gagné, ce qui est bien sûr très cher si l'on ne considère que cet aspect.
 Si l'on considère par ailleurs que nous sommes relativement satisfaits des performances de freinage actuelles et que d'autre part il y a un gros travail d'installation, nous pensons qu'il ne s'agit pas d'un chantier prioritaire.
 Dommage, mais on peut espérer qu'un kit d'adaptation sortira un jour pour que leurs roues puissent se monter sur un tube de 50 si la demande est suffisante.
wait and see.

Moquette à bord:
 C'est après une âpre négociation avec le père que j'ai obtenu qu'on enlève 800 grammes de moquette essentiellement située dans le coffre à bagages. Papa est attaché à l'aspect "cossu" de son intérieur alors que je suis plutôt un intégriste du poids minimum!
 La moquette (à priori assez légère d'ailleurs) restera sur le plancher pour éviter l'usure. Il faut bien trouver un compromis.
 Après évaluation des surfaces restantes, on est de toutes façons, loin des 12 kg de moquette arrachées par Matthieu à son Minicab.

12 Septembre:
 De Matthieu:
 Une moquette sur le plancher c'est également le risque de mourir étouffé (fort peu probable que ces moquettes résistent au feu) avant d'avoir pu poser l'avion en cas de feu moteur à bord :-)
Bon OK, je fais une fixation sur la moquette depuis que j'en ai décollé 12 kg, pleine d’acariens, de poussières, d'huile et de colle.
 Moi pour éviter l'usure, j'ai prévu des petites plaques reposes talon en alu très fine et rivetée au plancher.
De Julien:
 Comme sur le Mustang :) bonne remarque de Matthieu, non ?
De moi:
 Voila effectivement un argument (la sécurité)  auquel je suis très sensible.  Bon, pour l'usure, on a pas toujours les pieds sur les palonniers, surtout en place droite, mais on peut, peut-être, remplacer la moquette par une bonne peinture bi-composants.
 En tous cas c'est un argument de plus pour revenir à la charge !

13 Septembre:
Fiches montagne opérationnelles:
 Ca y est, on peut les télécharger, elles sont disponibles en 2 formats et sur des planches en A4 pour économiser le papier d'impression.
 Cliquez sur le lien en "Actualités" ou bien dans l'onglet "Documentation".
 Cliquez ensuite sur le format choisi, h pour horizontal, v pour vertical.
 Cliquez sur une des planches pour agrandir, déplacez vous avec les flèches pour choisir.
 Vous pouvez télécharger en cliquant sur l’icône correspondante en bas à droite pour une bonne résolution.
 Soyez patients, je réalise ces fiches à mes moments perdus et je les publierai au fur et à mesure. Si vous constatez des erreurs ou que vous considérez qu'il manque des données opérationnelles importantes, n'hésitez pas à m'écrire. Si vous désirez voir certaines fiches paraitre plus vite, just ask.

17 Septembre:
 Activité hangar pour moi ce matin. J'ai fait des petites choses que je voulais terminer depuis longtemps, un peu de strate pour finir les micro-carénages de guignols d'ailerons. C'est fait, reste plus qu'un petit ponçage et un coup de peinture pour faire joli.
 J'ai également rebouché avec du stratifié l'orifice de vidange de la boite à air pour que l'huile en retour par le carbu ne pollue pas les capots et le dessous du fuselage. En fait je remplace définitivement le scotch qui avait été mis à cet usage et qui se décollait régulièrement.
 J'ai également repris le tour des raccords entre le plexiglas et le fuselage au mastic cellulosique. Dès que possible (demain?) j'attaque le ponçage à l'eau et une couche d’apprêt.
 La moquette se fait toute petite pour que je l'oublie! Je m'occupe d'elle bientôt.

18 Septembre:
 Retour au hangar pour avancer un peu.
 J'ai arraché la moquette dans le logement soute à bagages. Ca, c'était facile, par contre de décoller et de nettoyer les résidus de scotch double face, je m'en suis vu et j'ai failli mourir asphyxié par les solvants.
Poids gagné dans ce logement, 560 + 180 gr = 740 gr
 J'ai poncé à l'eau le mastic cellulosique, puis fait quelques rajouts, au prochain ponçage cela devrait être nickel.
 J'ai découpé les bavures sur les carénages de guignols d'aileron, puis poncé et enfin peint les guignols. Ils faut encore une deuxième couche.

 J'ai commandé par internet de l'isolant en rouleaux pour l'échappement dont je parlais le mois dernier et les colliers en inox pour le faire tenir.
 J'ai aussi commandé chez Spruce deux ampoules de phares 100 W pour remplacer les nôtres.

24 Septembre:
 Ce n'est pas parce-qu'on enlève la moquette que l'intérieur doit devenir moche, et on a encore droit à la peinture,  alors je n'ai pas résisté à ajouter une touche un peu "sport" dans notre intérieur, en décorant le panneau qui ferme la soute à skis, au fond de la soute à bagages.
 Après tout, notre SPEEDJOJO est une machine de course.






25 Septembre:
 Activité hangar cet après-midi, j'ai remis la petite trappe en place, c'est du plus bel effet, voyez vous-même.


 J'ai également terminé le ponçage du mastique sur le raccord plexi de la verrière avec le fuselage.
 J'ai ensuite peint avec du primaire d'accrochage gris.
 Même si ce n'est pas aussi beau qu'avec une peinture définitive, c'est pas trop vilain et on pourra attendre un peu comme ça sans avoir trop honte.

 J'ai encore arraché un peu de moquette, poil à la zigounette (désolé c'est un peu pauvre mais je n'ai pas résisté) 160 gr de masse (pour faire plaisir à Matthieu qui n'aime pas que je parle de poids).

 Au niveau du plancher, après pesage partiel et évaluation, il reste 2 kg, car c'est une moquette plus lourde. Il faut que je vois avec le père pour savoir ce qu'on va mettre à la place (peinture, plaquettes?).
 J'ai aussi identifié un cache de câbles de profondeur entre les 2 sièges arrières, qui est vraisemblablement en alu et que je pourrais peut-être refaire plus léger en composites.

7 commentaires:

  1. Les soirs de goguette,
    Quand y'a plus de piquette,
    Z'avez qu'à la fumer, la moquette !
    Sûr, mieux vaut alors lâcher les manettes,
    Tomber la jaquette,
    Et se glisser sous la couette.
    Comme alors, c'est chouette
    De rêver d'alu en plaquettes ....

    ok,ok ....j'arrête !
    Ma luette est muette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore! Mais ne restez pas anonyme, signez au moins d'un prénom.

      Supprimer
  2. Ben,... ce matin là, en stock, les mots qui me restaient et rimant avec "quête" alors que j'abordais le passage sous la couette ....
    ...euh, comment dire ?

    Bref, je me suis dit qu'à cette heure de grande écoute, cela n'allait pas le faire. Je ne me fais pas d'illusions, le SpeedJojo a dû en entendre bien d'autres en promenant ses ailes ici et ailleurs et cela ne l'aurait pas fait rougir mais quand même ...
    Du coup, ne me faisant pas trop confiance, je me suis esquivé promptement !

    Gatsby (barde d'un jour, seulement ; c'est promis, juré !)
    (ben oui, c'est moi qui me suis permis de présenter votre blog sur le forum français d'X-Plane)

    PS : un grand bravo à vous tous quand même pour ce beau projet que je suis régulièrement via ce blog.

    RépondreSupprimer
  3. MAIS QU'EST CE QUE C'EST QUE CE DEMI MÈTRE CARRÉ DE MOQUETTE COLLÉE AU PLAFOND DE TON SPEEDJOJO !!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah zut, tu l'as vue. C'est vrai que j'en ai pas parlé, mais je compte l'enlever. Le problème pour l'instant c'est que cette moquette d'origine est particulièrement bien collée et difficile à enlever sans bobo et sans laisser un état de surface dégueulasse.On en reparle.

      Supprimer